Accueil > Article > Le Printemps revient toujours

Le Printemps revient toujours

garden-2284743_1920

Ai-je à dire que je vous annonce là un scoop ? Peut-être. Oui, le Printemps quoiqu’il advienne revient toujours. Étonnement, les oiseaux se réveillent. Un festival de la fin de la nuit à la pointe du jour. Les forsythias, se font remarquer par leur jaune fluo comme des coup de stabilo dans le vert dominant. Les cognassiers du japon rendent hommage à leurs lointains ancêtres du pays du soleil levant. « L’open-space du printemps » nous reconnecte… Mais, comme toute renaissance, il y a des coups de gel qui pétrifient et retardent la croissance. Une croissance au mieux différée. La sortie de l’hiver n’est pas régulière. Quand, la nature se teinte d’un blanc cotonneux, de neige ou de glace, les oiseaux se confinent et le jardinier s’incline. Les courbes de croissance aussi.

De plus en plus, le végétal envahit la ville. Les frontières se croisent, et les jardins fleurissent tant sur les toits que dans les vallées. A chacun sa manière. Au pays de Shakespeare les jardins ne sont pas établis, le « laisser-faire » est de mise. Une approche « libérale » de la nature et de ses jardins. Les jardins chinois, et asiatiques dans leur ensemble, quand à eux, sont traditionnellement construits selon les règles du Yin et du Yang, une complétude qui ne peut s’envisager que dans sa globalité des éléments. Les jardins chinois portent des sensations sans être décrites mais plutôt pressenties : on est dans le domaine de l’intuition et du cheminement plutôt que de la démonstration.

Au pays de Descartes, la géométrie est reine. Une promenade dans les jardins de Versailles, et les jardins se décident et s’envisagent sous l’angle de la ligne épurée. Pas de hasard : coupes réfléchies et mesurées au cordeau. Leur entretien est plus délicat, plus lent et la réussite ne s’impose pas comme une évidence. La lenteur dans la réflexion, peut donner un temps de retard, un différé aux attentes escomptées. Mais l’attente peut donner encore de meilleurs fruits. Un sorte de miracle inespéré. Ce sont les jardins « à la française » et les lignes repartent à la hausse…

Pas de doute, parler de jardin, rêver de verdure et de courbes qui vont se réveiller, on est bien au Printemps !

Catégories :Article
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :